ÉVÈNEMENT : Le Sunday Rétro Ride #1

LE SUNDAY RETRO RIDE # 1

Le nouveau rendez-vous des inconditionnels de motos d’avant ’90 et néo-rétro, dans le Pas-de-Calais

Avec La Bielle & Le Motard et Racer Factory Motorcycle

Triton !  C‘était le 4 Octobre 2015, et je me dirigeais tant bien que mal à travers une brume matinale très dense afin de rejoindre l’événement auquel un parfait inconnu m’avait invité. Hé oui ! Les réseaux sociaux ne servent pas qu’à raconter la vie de nos chats :), ils peuvent également nous permettre de faire des rencontres ; parfois mauvaises, parfois bonnes. Ici, il est bien évidement question du second cas. Et puis, c’est toujours un honneur d’être invité pour couvrir un événement en tant que photographe, non ?

Suzuki GT550

« Enfin bref, mon sixième sens d’emmerdeur-né me fait garer mon W800 tout pourrie (par mes soins) à côté d’un second W800, mais le genre Café Racer  et rutilant quoi »

  Après environ 1h40 d’autobeurk à la visibilité très discutable (un pur plaisir), je quitte enfin celle-ci pour découvrir avec surprise un superbe paysage : une belle campagne joliment vallonnée. Et, pendant que je pensais au fait que ma région ( le 59 et le Sud de La Belgique) est vraiment à chier comparée au reste de La France, j’arrive à un stop et vois passer de beaux brêlons. Aucun doute possible, c’est pour Le Sunday Rétro Ride ça ! Je file donc le train à ces loulous et débarque enfin chez Racer Factory Motorcycle, qui accueillait l’événement qui nous intéresse. Il est 10:00.

La passion de la moto  L‘inconnu responsable de tout ce raffut s’appelle Adrien et il m’alpague dès mon arrivée (le sauvage !). Je peux au même moment m’apercevoir que la communauté qu’il a fraichement montée sous le nom de La Bielle & Le Motard est plutôt nombreuse. Enfin bref, mon sixième sens d’emmerdeur-né me fait garer mon W800 tout pourrie (par mes soins) à côté d’un second W800, mais le genre Café Racer et rutilant quoi, puis j’entame la discussion avec l’organisateur.

Brochette d'anglaises

« Nous parlons tout de même d’une bécane qui n’a pas été produite à plus de 800 exemplaires ! »

  Celui-ci s’avère bien sympathique et, au milieu des rugissements de bécanes chacune plus belle que les autres, j’en apprends donc un peu plus sur le fondateur de tout cela. Comme beaucoup parmi nous, Adrien a grandi dans le milieu de la moto et découvert cette passion grâce à son père. Notre ami passe des mobs aux 125 et développe un réel amour pour le deux-temps. Et, en attendant de remonter une bonne vieille RDX 125, il roule sur sa mignonne petite Mash 125.

Adrien  Plus de trente personnes sont donc présentes et de belles machines sont au rendez-vous : Norton, BSA, Triton, W800 (hihi), et même une Motobécane/Motoconfort 350 cc qui a survécut aux compacteuses et à la révolution des motos nippones, dans le milieu des années 70. Celle-ci est d’ailleurs dans un superbe état et à l’air de ravir son propriétaire. Nous parlons tout de même d’une bécane qui n’a pas été produite à plus de 800 exemplaires !

Motoconfort 350 cc   Enfin bref, je n’ai pas encore fait le tour de toutes les machines, ni fini de discuter avec Adrien, mais l’odeur du café me titille les trous de nez tandis que mon ventre hurle à la mort. Cela tombe bien, car la Racer Factory Motorcycle offre carrément le p’tit-déj’, et je n’ai donc plus qu’à me faire accueillir par des gens très sympa.

Accueil

« Comme cet incroyable Bobber sur base (qui à dit « gros timbré ? ») de Suzuki GSX… »

   Le café fait son effet et je me réveille à nouveau. Me voilà donc dans l’antre de la Racer Factory Motorcycle. L’endroit est très charmant ; simple et plutôt brut. Il s’agit certainement d’une ancienne usine, et le site est franchement grand ! Voilà un atelier qui a un énorme potentiel, surtout au vu de la qualité des préparations en cours. Comme cet incroyable Bobber sur base (qui à dit « gros timbré ? ») de Suzuki GSX 1100E…

Suzuki GSX en travaux

Préparation

  La déco aussi est vraiment cool, et je sens une véritable envie d’instaurer une ambiance particulière. J’apprécie beaucoup l’espèce de petit coin lecture que vous pouvez voir ci-dessous. De là, Adrien me présente Vincent, le boss de l’atelier. Le gars est tout aussi agréable et me propose une visite de son « grenier ».

IMG_4472  Le grenier en question se voit être une petite mine de trésors. Phares extra vieux, tas de réservoirs empilés sur les étagères… Ça fait rêver 😮

Le GrenierTas de jantesVincent m’invite ensuite à redescendre au RDC, alors qu’Adrien s’apprête à faire un p’tit discours. Je profite de quelques minutes pour faire un rapide tour dans le vif de l’atelier. Toutes ces bécanes partout, ça me donne envie de rouler moi ! Tant mieux, j’apprends que nous allons faire une petite virée après le discours, mais il me reste encore un peu de temps pour me promener. Je découvre encore une autre pièce, avec encore d’autres préparations en cours. Tant de projets ! L'atelier secondaireChopper solitudeMachines en attente  Je retourne vers l’entrée et tombe sur un p’tit brelon qui fera fondre mon coeur. Une KE 125 Kawasaki absolument superbe ! Regardez moi ça… Elle ne demande qu’à vous emmener sur des routes terreuses et vous faire tourner la tête.

KE 125 custom  Un jour peut-être ! Revoilà Adrien et tout le monde se rassemble dans une bonne ambiance. J’en apprends donc un peu plus sur la profondeur de cet événement, et surtout, de son objectif.

  En effet, La Bielle et Le Motard a pour vocation de rassembler tous ces mecs (et meufs) qui roulent avec des classiques ou des néo-rétro chacun dans leur coin. Ces mêmes personnes qui ne se reconnaissent par forcément dans les MC présents sur la Côte d’Opale. Il est également question de faire parler un peu plus les acteurs locaux de cette culture moto, tel que Racer Factory Motorcycle, ou encore L’Atelier mécanique du Deux-roues ! L’idée est donc de proposer un rassemblement mensuel (tous les premiers dimanches de chaque mois, entre Février et Novembre), et je dois reconnaitre qu’elle est très bonne. C’est grâce à ce genre d’initiative que les motards restent actifs et solidaires !

Briefing  Bon, c’est pas tout ça, mais faut vraiment que je roule moi ! J’entends parler d’une certaine « Vallée de La Course » et mon intérêt grandit. Je sors donc de l’atelier et prend quelques clichés avant de décoller avec le groupe.
Vintage bikeTriumph Bonneville

« sans la-dite moto, je n’aurai rencontré personne et serai, à ce moment, certainement affalé comme un zombi devant un écran TV »

GT550 pause clopeChopper  Allez ! En route pour cette fameuse vallée. Le départ est assez soudain, mais tous le monde semble suivre. Les échappements expriment le caractère de leur moteur et s’accordent autant que possible entre eux. Des sons puissants sans être assourdissants… Pas de doute, ce n’est pas un départ de bécanes modernes aux sons et aux âmes absentes.

Gaaaazzzz

Au départ  Nous voilà donc à rouler sur un filet de gaz à une allure sympathique. Le temps est nickel, il fait vraiment bon. J’en ai profité pour tenter une expérience un peu folle ; laisser mon appareil Réflex au cou pendant que je roule et prendre des clichés en roulant, autant que possible. Oui, je sais, c’est dangereux. Comme si rouler en moto ne l’était pas assez, hein ? M’enfin, sans la-dite moto, je n’aurai rencontré personne et serai, à ce moment, certainement affalé comme un zombie devant un écran TV qui ne raterait pas l’occasion de m’abrutir un peu plus.

Au lieu de ça…

Rétro rideRétro ride 3sur la routeRétro ride 2  Ah… La température, la campagne, l’odeur des moteurs essence, le vent et les pétarades qui se donnent doucement écho au lointain, Dieu que c’est bon. Tellement bon que le temps passe très (trop) vite. Nous nous arrêtons à une intersection et le groupe se sépare en deux, pendant que certains font la vidange. Nous, le groupe restant, faisons donc demi-tour et rentrons tranquillement au lieu de rendez-vous, après, je dirais, une petite heure très sympa.SéparationsGaz

Quand je vous parlais de vidange…

Vidangepétoire  De retour à l’atelier, je prends quelques derniers clichés avant de rentrer. Eh oui, il s’agit de mon unique jour de repos, et ma femme comme ma fille aimerait bien profiter un peu de moi aussi, chacun son tour ! Je rentre donc sans même prendre le temps de manger un morceau.

GT550 pause clopeEt voilà, c’est terminé pour cette fois !

L’événement fut donc une bonne surprise ! J’ai passé un très bon moment et ai rencontré des personnes vraiment cool.

  J‘espère pouvoir en profiter un peu plus la prochaine fois. D’ailleurs La Sunday Rétro Ride #2 est dans quelques jours ! Inscrivez -vous gratuitement ICI si vous n’êtes pas trop loin, ou n’avez pas peur de faire des kilomètres. Ça vaut vraiment le coup, surtout que ce rassemblement va prendre de plus en plus d’ampleur, à n’en pas douter.

 En tout cas, je remercie La Bielle & Le Motard pour son initiative.

Envieux

Bonne continuation et à très vite.

 

GALERIE COMPLÈTE ICI

La Rouille Au Ventre

La Rouille Au Ventre à BESOIN de vous ! Que pensez-vous de cet article ? Exprimez-vous !

Publicités

8 réflexions sur “ÉVÈNEMENT : Le Sunday Rétro Ride #1

  1. Le récit me donne envie de m’y rendre très prochainement. Bon ma RT « spéciale édition plastique » va encore détonner, mais j’irais me garer plus loin 😉
    Quand tu prends tes photos en roulant, tu déclenches de la main droite, ou t’y arrive de la main gauche? Tu vises à l’oeuilleton, sur l’écran, ou tu ne vises pas (j’en doute vu les photos, tu dois viser ;-)).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s