ROAD-TRIP : LES ARDENNES I

ROAD-TRIP : LES ARDENNES

 Un peu de Sud dans le NordPoint de vue Mont de Zatrou (3)

« Car j’étais riche, sinon d’argent, du moins d’heures ensoleillées comme de jours d’été, et les dépensais sans compter. »

Henry David Thoreau

  Cette citation de Thoreau définit à merveille ce qui fut une très grosse journée dans Les Ardennes du Sud. Partant à la base pour un tour complet de cette région belge, française et luxembourgeoise, en deux jours, cette seule partie a suffi à me dépayser ; me couper le souffle et me pousser à croire être dans le sud de La France. Car finalement, je n’eus pas besoin de plus d’une journée là-bas pour m’en aller le cœur léger.

La Meuse, Pairelle, Ardenne France (2)

« Qu’on ne vienne donc pas me dire que les ardennais sont des gens inhospitaliers »

  Ayant décollé de chez moi à sept heures (Région du Hainaut, frontière franco-belge), je pus atteindre le sud de Namur et enfin, La Haute Meuse, aux alentours de neuf heures. D’emblée, le ventre en vrac, je pus tester l’hospitalité ardennaise et j’en fus agréablement surpris. Qu’on ne vienne donc pas me dire que les Ardennais sont des gens inhospitaliers. Pour ce qui est de la suite, vous pourrez sans doute comprendre que je me suis attardé à photographier le lieu que vous pouvez voir plus haut ; une vraie merveille. Quant à la météo, aucune humidité à prévoir pour la journée.

  Ce petit voyage est également l’occasion de tester un peu plus en profondeur le TomTom Rider 400 que j’ai récemment acheté. Pourquoi ? Car prendre des photos, écrire et photographier, ainsi que se perdre prend déjà beaucoup de temps ; d’où l’utilité du GPS qui me permet de sortir de mon trajet sans me prendre la tête et perdre du temps à me situer et retrouver ma route.

  Quelques minutes plus tard, j’atteignais déjà un endroit calme et tranquille qui se dispensait presque entièrement du passage des voitures. Je m’arrêtais et appréciais le silence, après tant de mois de bruits divers que sont si prompts à offrir L’Autre et ses villes. Plus loin encore, je retrouvais La Meuse et son flot tranquille, frais et doux. Sur certains endroits, elle peut prendre une largeur importante où s’empresseront de s’installer les plus aisés, tout en respectant un style de construction assez propre et naturel. Mais il est clair que bien souvent sur mon trajet, la région n’est pas à la portée de toutes les bourses. Dans le monde des Hommes, même la tranquillité à un prix.

Spontin

  Dinant est une ville splendide, étendue de long de cette interminable Meuse. Même si beaucoup de travaux gâchent le plaisir au nom de l’été touristique qui approche, l’endroit est fabuleux. Ce sera même la ville dont je garderai le meilleur souvenir, bien que je ne fasse généralement que passer dans les autres, et encore. Je retiens également le passage génial que la route effectue à travers d’immenses rochers, comme séparés par la foudre (photo plus bas).

Dinant 2 (2)

« La roche environnante a vraiment un air du Sud, et si vous rajoutez à cela un temps parfait, j’y suis »

  Vient ensuite une très longue route qui borde La Meuse, toujours aussi belle, que j’emprunte afin de continuer à descendre encore et encore, vers La France. Ici, plus un chien, une qualité de sol superbe. Bref, je suis aux anges. La roche environnante a vraiment un air de Sud, et si vous rajoutez à cela un temps parfait, j’y suis. Je vire alors mes pompes et m’en vais tremper mes pieds dans l’eau. Elle est évidemment fraiche et je m’y baignerai bien. 🙂

La Meuse (Rue de Givet) (1)

« Time to saucisson »

  Non, franchement, le coin est immonde. Je n’en peux plus. Je m’engage donc sur une piste rocailleuse assez merdique, manque de tomber, puis me redonne un peu de courage grâce à ma fiole magique et un peu de charcuterie. (Attention, l’abus d’alcool est important bon fondamental génial parfois mauvais pour la santé). Ahum. J’en profiterai aussi pour me faire plus intime avec l’endroit.

  Pour passer à autre chose, je remarquerai juste le radar très hospitalier qui vous accueille dès la frontière française, au cas où vous n’auriez pas vu le panneau : FRANCE.

Quelque part le long de La Meuse (1)

  Rien à faire. Mentalement, cela devient difficile. La vie est parfois terriblement cruelle.

Ecluse Fumay, Canal de Est de La Meuse  (branche Nord)

  Je continue de suivre ces eaux majestueuses pendant des kilomètres, jusqu’au niveau d’Anchamps. De là, je roule sur une voie verte évidemment autorisée pour les motocyclistes, puis prends un plaisir incroyable. De cette partie des Ardennes, la zone entre Anchamps et Laifour restera pour moi la plus appréciable, tant elle est belle et tranquille.

Viaduc près d'Anchamps

  C‘est d’ailleurs juste avant Laifour que je m’arrêterai un bon moment, pour écrire un peu, prendre quelques photos et simplement apprécier ce que m’offre Le Monde : le vert des arbres, le bleu du ciel, le gris de la roche et le silence. Puisque les yeux de l’homme ne nécessitent rien de plus, et son cœur, non plus, j’espère sincèrement que les gens du coin sont conscients de la chance qu’ils ont.

Voie Verte entre Leifour et Anchamps (1)

  Je tombe ensuite sur La Roche Aux Sept Villages qui me permet d’avoir un très joli point de vue, bien que ce ne soit rien comparé aux deux prochains qui m’attendent. L’escalier qui y mène est sculpté directement dans la roche, et cela a au moins le mérite d’avoir de la gueule. Je suis encore une fois seul au monde et ne perds pas une seule miette de cette solitude.

La Roche aux Sept Villages (1)

Raccourci by TomTom

  Bien que le TomTom Rider 400 fasse à merveille son boulot, il faut tout de même noter que c’est la deuxième fois qu’il me fait passer par un chemin pareil depuis que je l’ai. Alors certes, pour moi c’est un vrai bonheur, mais quand j’imagine ce que cela aurait été si je me trouvai encore au guidon de mon ancienne Harley de plus de 300 Kg… Bof. Attention, donc.

Raccourci made by TomTom 400

 Je réalise maintenant mes derniers kilomètres le long de La Meuse, ainsi qu’en France. Une fois un dernier coucou fait aux eaux, je retourne dans la partie belge de la région. Les hauteurs se font un peu moins violentes avant de, à nouveau, reprendre du poil de la bête au niveau de la frontière fritoise.

« attention, chutes d’enfants possibles »

  Peu de temps après être passé en Belgique, je tombe sur ce superbe point de vue avec écrit à l’entrée : attention, chutes d’enfants possibles. J’aime beaucoup et reviendrai surement avec ma fille.

MEMBRE Point de vue de la Semois (1)

  Plus sérieusement, la vue est à tomber (j’ai dit sérieux svp). Mais surtout, je repère l’espèce d’abri spécial dodo à la belle étoile, ainsi qu’une zone réservée pour un feu. Un vrai camp autorisé ; le premier que je vois de ma vie. Je songe alors à rester dormir ici puisque je n’ai pas de tente, mais il n’est que 15h30… Une autre fois. Je prends bien le soin de noter cet emplacement où je reviendrai sans faute.

MEMBRE Point de vue  Jambon de la Semois (4)

  Un motard me rejoint alors tout en faisant claquer, lui aussi, le bas de son engin dans la descente. Le courant passe évidemment tout de suite. Nous discutons alors de tout et de rien devant un paysage au top. Il me raconte quelques anecdotes à se tordre par terre, puis après un bon moment passé avec lui, je le laisse et reprends ma route, toujours certain que les gens du coin sont vraiment agréables.

  Sur ma route, je croiserai un faucon au milieu de la route, en train de profiter, lui aussi, du calme des lieux. Au son de mon moteur approchant, il s’empressera toutefois de s’envoler, un regard en arrière, pour ensuite se poser sur un rocher avec un air de : « ça, tu n’y arriveras jamais ! ». Je ne lui en veux pas. Pour tout dire, je le jalouse terriblement.

Pont du Cordemois, Bouillon

  C‘est maintenant la seconde fois qu’une route importante est complètement fermée. Je me sers du dé-zoome de mon GPS et retrouve ma route facilement puis, comme quoi les imprévus ne sont pas toujours malheureux, je tombe sur ce point de vue. Et là autant vous dire que c’est le plus beau que j’ai vu ici. Tellement que je suis obligé de faire à nouveau une pause fiole magique, en m’asseyant trente bonnes minutes sur le banc mis à disposition.

Point de vue Mont de Zatrou (1)

  Il est maintenant environ 17h et je commence à sortir de mon trajet, à la fois pour le plaisir, mais aussi pour suivre quelques panneaux qui indiquent des auberges tout en ne vous y emmenant jamais. Ce n’est pas grave, grâce à cela, je tombe sur ce petit coin de paradis, loin de toute présence humaine, ou presque. Franchement ?

Petites routes des Ardennes (9)

  19h. Je ne trouve rien d’autre que des hôtels à 80 euros la nuit minimum. Je n’ai plus rien à boire. Pourtant, je crève littéralement de soif, tellement qu’en plus de mon sandwich, je dévorerai aussi deux salades en conserve, juste pour toute l’eau qui s’y trouve.

  J‘abandonne finalement l’idée de dormir ici quand je me rends compte que je ne suis qu’à moins de 200 km de chez moi. Hors de question de claquer 100 euros pour dormir. Cela m’apprendra à ne pas prendre ma tente par fainéantise (en même temps elle pèse 30kg). Je programme donc le GPS et reprends l’autoroute pendant deux bonnes heures. Mais, contrairement à ce que vous pourriez penser, je ne suis absolument pas dégouté, car j’ai eu ce que je recherchai, et cela en une seule journée. Pour être honnête, je suis même profondément heureux de savoir qu’il y a un endroit pareil aussi près de chez moi.

  – Le TomTom : Il fait très bien  son travail, et permet de trouver tout un tas d’enseignes à proximité, et cela très rapidement. Je suis content de mon achat, bien que je ne me ferai jamais à son prix. Mes itinéraires sont faits sur Tyre, qui est gratuit. C’est très bien ainsi, il faut juste garder en tête que le GPS chercher automatiquement l’itinéraire le plus rapide entre chaque POI (point d’intérêts) que vous programmez. Attention donc à les placer en connaissance de cause, si vous voulez prendre telle petite route, etc. Il est judicieux de vérifier à nouveau l’itinéraire sur le GPS, comparé à celui fait sur le logiciel, car des différences peuvent naitre de ce recalcule. Sinon la réponse satellite est très bonne et rapide. Quoi qu’il en soit, j’en suis très content.

Petites routes des Ardennes (2)

Voilà donc cette étape qui se termine après 800 kilomètres bien sentis. Je me ferais un plaisir évident de revenir dans cette superbe région dès que possible, afin de l’explorer plus en profondeur et de pousser jusqu’au Nord des Ardennes. Il y a encore beaucoup de boulot et c’est tant mieux. J’espère que cela vous inspire, vous aussi. Et quant aux nordistes qui me lisent, foncez, le Sud de La France est à seulement deux heures d’ici !

La Rouille Au Ventre

La Rouille Au Ventre a besoin de vous ! Likez, commentez, partagez, et retrouvez-moi sur FACEBOOK, TWITTER, INSTAGRAM.

Textes & photographies, tout droits réservés.

 

Publicités

10 réflexions sur “ROAD-TRIP : LES ARDENNES I

  1. Bonjour.
    J ai beaucoup apprécié lire et regarder vos photographies . Je souhaite ouvrir à l image de vos articles , un blog ? Site ? Lors d un prochain périple de 30 j en Asie du sud est .
    J apprécierai que vous me donniez des conseils et infos car je n éends pas grand chose à ce type de com informatique et par les réseaux .
    Merci avant tout et continuez vos reportages sur le même ton .
    Laurent

    Aimé par 1 personne

  2. Salut, très sympa cet article, ça donne envie de rouler et d’aller visiter cette belle région. J’ai une question concernant ton matos, quelle est la marque et le modèle de la sacoche de réservoir ? Merci d’avance. Jildaz

    Aimé par 1 personne

  3. Une region que je ne connais pas, et à la vue de tes photos, je m’aperçois que celà manque à ma passion des beaux paysages! Il va falloir que je trouve le temps d’y aller faire un tour… Merci.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s