ÉVÈNEMENT : SUNDAY RETRO RIDE #6

ÉVÈNEMENT : SUNDAY RETRO RIDE #6

Sterling Legend Motors (1)

  Ce 5 juin était une version tout à fait sympathique de l’évènement de La Bielle & Le Motard. En effet, en vue d’une célébration des beaux-jours à venir (si,si), Adrien, nous a concocté une version BBQ de son Sunday Rétro Ride. Cette fois, nous étions reçus à nouveau dans les locaux de Racer Factory Motorcyle, et autant le dire tout de suite : tout était merveilleusement organisé.

Sunday rétro ride 6 (68)


DÉPART


  Au lieu d’y aller seul, comme à mon habitude, j’ai rejoint Jérôme, de Un Pneu Dans La Tombe, ainsi que quelque-un de ses membres, pour me diriger à Desvres. Ainsi donc, RDV devant Legend Motors à 7h30 pour un départ à 8h00 pétantes ! Enfin… un peu après quoi. Nous sommes ensuite allés rejoindre Christophe, de Legend Motors, à sa case, pour un départ immédiat ! Enfin, après quelques cafés et délicieuses choses agréablement offerts par Monsieur et Madame. Vous l’aurez compris, nous sommes en retard. Mais comme Christophe l’a dit : « le temps, ça se prend ».

Sunday rétro ride 6 (6)

  Avec Un Bras Cassé Dans La Tombe, et Legend Motors, nous devions donc rejoindre La Bielle & Le Motard pour de suite participer à la ballade habituelle de l’évènement. Mais, les départs en groupe étant ce qu’ils sont, nous  ne sommes pas à l’heure. Cela ne nous a tout de même pas empêchés de prendre notre pied sur la route et de passer un bon moment. (Pour ce qui est de Jérôme, il n’arrive apparemment pas à retirer son casque).

Sunday rétro ride 6 (3)


STERLING


  Cela m’a permis également d’observer la Sterling (venant directement d’Italie, via The Black Douglas Moco),  que Christophe propose de distribuer sous son enseigne. Et, je vous le dis d’emblée, je suis amoureux.

Sterling Legend Motors (5)

  La petite bête, construite sur Milan, possède une robe et un style absolument splendide, tout à fait dans l’esprit des premières bécanes. Le choix des matériaux est de qualité, la finition, très bonne. Quant au moteur, il réserve bien des surprises, claquant aisément un 120Km/h malgré son petit moulin. Elle ne passe pas inaperçue. Malgré une rapide perte de vis ( maintiens de l’échappement), un tendeur et la dame roule à nouveau tranquillement. Il faut dire que la version ici présente constitue justement une espèce de « version test ». Pour ma part, cela contribue à son charme purement et résolument rétro.

 


BALLADE


  Après quelques ratés, nous retrouvons finalement La Bielle & Le Motard en pleine ballade. Il faut dire qu’il n’est pas forcément facile de trimbaler un Robert Deniro Hanouna, ainsi qu’un américain de la pire sorte, qui pour ce dernier — vous le verrez — me réserve bien des surprises. (Quant à Jérôme, il n’a toujours pas réussi à enlever son casque, et à l’air de s’étouffer. Pas grave, ça l’apprendra à être en retard !).

  Nous repartons donc pour finir la ballade, passant par des routes clairement sympas, comme à l’habitude de nous proposer cette région définitivement riche en beauté. J’essaie tant bien que mal à prendre quelques clichés.

 


SUR PLACE


  Enfin bref, nous voilà enfin à Desvres, dans les locaux de Racer Factory Motorcyle, où l’ont peut de suite remarquer une belle organisation. BBQ génial (soudé la veille par Vincent du même bouclard), les habituels croissants-petits-pains-cafés, apéritifs, vestiaires gratuit (assez rare pour le préciser, car c’est le genre de choses payantes qui me gonflent gentiment) et finalement pas mal de monde, malgré une météo assez grise.

  Sur les lieux sont aussi : L’atelier Mécanique du Deux-Roues, GunsWear (qui propose une tombola), Botan (le dessinateur moto — jetez un œil sur ses planches), Vie De Motard (le blog), etc. L’ambiance est très bonne et ouverte. La Sterling ne passe pas inaperçue, et cela se comprend. Enfin c’est pas tout ça, mais j’ai la dalle. Pour une petite somme, je vais pouvoir facilement combler mon bedon, à l’aide de saucisses, brochettes, merguez, entrées froides diverses, et compagnie. Top !

Sunday rétro ride 6 (71)

  Quelques clichés des bécanes sur place (certainement pas toutes représentées). Nous remarquerons aussi la KZ1000 de Luc, ainsi que ses KE/S, dont j’avais pu jouir de la conduite dans une des précédentes éditions. Vraiment propre, et ces belles sont à vendre.

  Une fois la pense pleine, je vais jetez un œil à cette Marcos. Bien que je ne sois pas trop branché quatre-roues, il faut avouer que celle-ci appel mes désirs. Selon les inscriptions, il s’agit de la seule bagnole « British » qui aurait fini la course à Le Mans, en 66. En tout cas, elle dépote.

Marcos Le Mans 1966 (7)

  Le Bobber sur base de Suzuki GSX 1100 E, par Racer Factory Motorcycles, est sur la place, amenée par son nouveau proprio. Je ne peux pas m’empêcher (encore !) de prendre quelques photos. Je ne vois pas ça tous les jours. Superbe boulot.

Bobber Racer Factory Motorcycle Desvres (3)

  Je remarque aussi Jérôme, qui n’a, semble-t-il, toujours pas réussi à enlever son casque. Manger dut être difficile. Le pauvre. La mâchoire de son casque est pleine de graisse de viandes cuites, et il commence à être tout rouge.

(Oui, je déconne, fallait bien que je justifie les trois photos que j’ai de lui en train d’enlever son casque. Une chose qui, manifestement, ce jour-là, m’a subjugué).

Jerôme UPDLT (2)

  Dans la vie, il arrive souvent d’oublier des choses : un slip, des chaussettes, sa femme, etc… Christophe, lui, à oublié une Norton 850 Commando, il y à deux-ans de ça, ici. Il est facile d’imaginer à quel point la surprise est bonne.

  Il est temps d’y aller !

  C‘est beau un 48 Harley-Davidson. C’est beau un petit réservoir de 7 litres et quelques. Et ben c’est encore plus joli de près, quand vous devez remorquer l’Américain qui se tient à votre poignée passager, faute de jus ! Haha ! Oui, un W800 qui traine un 48, c’est possible. Dommage, aucune photo de cette très belle situation, étant trop occupé à veiller de ne pas perdre ma remorque et mon boulet. Kiss, Fonzie. Heureusement, après de laborieux mètres, nous croisons un mec de chez MC FRAGGLES. Celui-ci nous ramène un peu d’essence pour pouvoir continuer jusqu’à la pompe. Elle est pas belle ma communauté motardes ?

THE DEVIL INSIDE :

Sauvetage essence par MC Fraggles (3)

Allez, hop ! Nous rentrons à la maison.  Voilà, ce fut un excellent dimanche, et je vous invite tous à venir aux prochains rassemblements. En attendant, je me prépare pour le Café Racer Festival qui promet un article et un weekend au poil !

  LA ROUILLE AU VENTRE

Comme toujours, je compte vraiment sur vous pour partager et commenter, histoire de continuer à faire vivre ce site. Merci !

Publicités

2 réflexions sur “ÉVÈNEMENT : SUNDAY RETRO RIDE #6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s