ÉVÈNEMENT : BELGIAN CLASSIC TROPHY (le TT Belge)

ÉVÈNEMENT : BELGIAN CLASSIC TROPHY (le TT Belge)

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (21)

FUCK DANDYSME

   Les 19, 20 et 21 aout 2016, à Gedinne, dans les Ardennes Belge, avait lieu une course pas comme les autres : loin des verrouillages faits au nom de la sécurité — et qui résulte en des courses bien moins passionnantes —, mais aussi, très éloigné du dandysme auquel la communauté motarde se voit si souvent contrainte ces dernières années durant les évènements. Ici, la plupart des pilotes ont les cheveux blancs et feraient pourtant pâlir plus d’un « d’jeunes ». Ce fut d’ailleurs pour ma part largement le cas.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (22)   Il faut avouer qu’après avoir vu le pilote d’un Ironhead — tout droit sorti de l’enfer et bricolé façon Mad Max — retirer son casque pour dévoiler un visage vieux de 62 ans, je fus pour le coup bien calmé ; comme fouetté de honte à la vue de ce « vieux » qui était pourtant bien plus jeune que la plupart des 18-25 ans. Dois-je ajouter à cela que l’individu en question gagnera la coupe de la seconde place ? Bref, une claque, vous dis-je.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (15)

  Mais commençons par le début. C’est donc la compagnie de Jérôme et de Fonzie que nous dirigeons vers les Ardennes Belge sur les coups de 7 h 30. Oui, nous ne sommes que trois : une chose assez étrange pour un évènement prévu depuis pas mal de temps et se passant un weekend de fin aout. Mais peu importe ; ce qui importe en revanche, c’est d’avoir droit à un putain de soleil au lieu des promesses de flotte que nous faisait la météo, et dont la prévision avait certainement fait fuir pas mal de gens. Pas nous.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (ballade dans les ardennes)

  Après avoir parcouru l’inévitable Autobeurk, nous devions faire un détour d’environ 40 minutes sur les plus belles routes du Nord des Ardennes Namuroises. Malheureusement, comme c’est souvent le cas dans cette région, une route barrée au milieu du trajet nous fera renoncer à cette idée, au risque de faire un détour bien trop important. Pas grave, ça reste très joli. La bonne nouvelle, en revanche, c’est que nous arrivons sur les lieux de la course pile-poil à l’heure de l’apéro.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (apéro moto)

  Après quelques verres de Whisky et de bière (attention, l’abus d’abus est… Ta gueule !), ainsi que quelque deux saucissons massacrés au nom de Saint-Piston et découpé directement sur le réservoir, nous déplions les tentes et jouissons de la météo ainsi que des sons violents que produisent les moteurs qui hantent déjà la piste. L’ambiance est immédiatement très bonne, si bien que le gazon est totalement envahi par tout un tas de caravanes, mais également de tentes de toutes tailles et de gens de tout âge. « ‘Tain qu’on est bien ! »

  Sur place, tout est très bien organisé. Pour tout dire, il y a quelques mois encore, je ne connaissais pas ce TT belge, et une fois sur les lieux, je suis vraiment étonné que cela eût été possible : l’ensemble à une putain de gueule ; les meules sont dingues ; des sanitaires ultras propres et régulièrement nettoyés sont disponibles gratuitement ; tout un tas de foodtrucks est là, et à prix tout à fait correct… Non, vraiment, je vais vous le dire de suite : le Belgian Classic Trophy est une tuerie.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (9)

Un tour dans les paddocks ?

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (10)

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (14)

« …de leur corps, ils lutteront avec la gravité et le poids de la machine qui tend à tout foutre joyeusement en l’air. »

  Une fois en place, nous observons ceux qui sont à mon gout les plus intéressants de la course : les « Sides-Car » (oui, beaucoup n’aiment pas cette appellation et en préfèrent d’autres, mais moi je m’en cogne). En ce qui me concerne, ces mecs-là sont les plus gros timbrés qui soit, avec une dédicace spéciale à ceux que l’on nomme « Singes », et qui ont la particularité de se tenir sur une vulgaire plateforme, aux côtés du pilote et à 5 centimètres du sol, afin de l’accompagner en particulier dans les virages, où, de leur corps, ils lutteront avec la gravité et le poids de la machine qui tend à tout foutre joyeusement en l’air. Une erreur de prise, une glissade, et c’est la fin. Cependant, après un interview des vaches à ce sujet — car j’aime à me rapprocher des locaux —, j’apprends qu’elles n’en ont strictement rien à foutre.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (62)

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (17)

« …et également en m’inquiétant au fait qu’un jour ces cons trouvent la vie trop dangereuse et ne l’annulent, elle aussi. »

  Après cela viennent les p’tits moulbif’. C’est beau, ça pète les tympans, ça s’essouffle assez vite, mais putain que c’est beau. Pour ce qui est du danger de cette course ou encore de celui de s’enfoncer une épée dans le gosier, je ne m’étendrai pas, car premièrement les pilotes sont grands et savent ce qu’ils font, et deuxièmement je suis terrorisé à l’idée que cette course soit un jour annulé. Ainsi : silence radio, de peur que tout comme les braderies ou autres rassemblements de personnes, l’idée du danger n’efface tout ; et également en m’inquiétant au fait qu’un jour ces cons trouvent la vie trop dangereuse et ne l’annulent, elle aussi.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (24)

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (23)

  Entre chaque course, une trêve nous permet de marcher tranquillement sur la route, et ainsi de changer de spot. Nous arrivons donc sur un joli virage, du genre qui fait pâlir. Le spectacle vaut vraiment le détour : les engins sont proches. Cette course a vraiment de la gueule et mérite son titre de Tourist Trophy Belge.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (41)

Peu après, en bon salaud de photographe, j’ai le plaisir d’assister à un crash. Heureusement, pas de blessures apparentes, mais le choc à du se laisser sentir tout de même. Les mecs le prennent bien et rigoleraient presque.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (50)

   À côté de ça, comme me le fera remarquer Jérôme, les habitants du coin, voyant leur route bloquée pour l’évènement, n’ont pas tous filé pour aller se mettre au calme. Certains sont plus malins et plantent alors une tente, vendant boissons et nourritures. La chose est la bienvenue, et encore une fois à prix correct. Dans l’ensemble, je n’ai vraiment pas ressenti cet aspect pompe à fric que je retrouve bien trop souvent. En fait, j’ai juste à redire sur le bracelet rose qu’on vous file au départ. Oui je plaisante, il allait très bien à Fonzie.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (60)

  Au final, nous ferons le tour entier du circuit, soit environ 5, 5 kilomètres de jolis paysages. Nous retrouverons ensuite les paddocks, où, par une raison obscure, la config de mon appareil se mettra en mode gros fichiers merdiques inutilisables. Seuls ces quelques clichés survivront. Pour ce qui est du reste, la soirée fut excellente en compagnie d’autres lurons, et la nuit quant à elle, fut assez mouvementé : Fonzie faisant des burn-out en caleçon — et comprenez qu’il n’est nullement question de moto ici —, et riant de ses conneries en secouant ma tente en pleine nuit, quand il n’est pas en train de me balancer des olives. Pas grave, une revanche, ça se paye. Et puis je compatis avec Jérôme qui se l’est farci toute la nuit.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (63)

  Pour le retour, il devait être question de passer par tous les plus beaux coins des Ardennes Française. Malheureusement, un temps incroyablement dégueulasse nous fera retrouver l’autobeurk très rapidement. La rentrée sera très humide, mais peu importe : nous avons passé un excellent weekend, si bien que je vous incite vraiment à aller au prochain Belgian Classic Trophy.

Belgian Classic Trophy. Le TT Belge (1)

*** Toutes les photos ne sont évidemment pas représentées ici, et encore moins en format très haute définition. Pour des soucis de stockages sur ce site, l’intégralité des clichés sera publié sur Facebook : ICI. Néanmoins, pour des raisons de protection de mes images, elles seront également à format réduit. Si vous désirez l’un de ces clichés, sachez qu’ils sont disponibles gratuitement. Contactez-moi simplement par message privé sur Facebook.***

Ne pas hésiter à : Liker, Commenter, Partager.

La Rouille Au Ventre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s