TOUR D’ESPAGNE : 5. PICOS DE EUROPA (Les Pics d’Europe)


TOUR D’ESPAGNE : 5. PICOS DE EUROPA (CANTABRIE)


roadbook-tour-despagne


JOUR 7 : PICOS DE EUROPA (Les Pics d’Europe)


route-de-cantabria-espagne

« …ses seins dans lesquelles j’ai comme envie de croquer« 

  Le fil d’un voyage peut parfois se jauger grâce à un décompte de petits carrés de sucre. Au début, le matin, je mettais deux carrés de sucres dans mon café. Dès aujourd’hui, au septième jour de ce voyage en solitaire, il faudra que je me contente d’un seul. Je risque de devoir faire une croix dessus prochainement. Or, le whisky s’évapore chaque soir, je n’ai plus de charcuterie pour amuser mon palais et mes clopes partent en fumée. Certes, je pourrais aller dans un magasin, mais cela me rappellerai trop le quotidien. Mais passons. Une fois rechargé à coups de café agrémenté de ces petits sucres que je transporte dans une boite de Dafalgan, je me mets en route pour les Picos de Europa.

paysage-cantabrique

  Je m’élance alors sur ma machine puis sur des routes splendides qui coupent en deux ces courtes vallées cantabriques orangées. C’est magnifique. Le clair opalin du ciel englobe un paysage qui se veut orangé aux pieds, jaune aux chevilles, et ce jusqu’à se dégrader vers le blanc de ses seins dans lesquelles j’ai comme envie de croquer.

roadtrip-en-cantabrie-espagne

« Voilà ce qu’il en coûte de voguer vers l’Ouest plusieurs jours durant »

  Je passe le col de Los Portillas (1275 mètres non sentis), puis entre enfin dans le Parc Naturel de Los Picos de Europa.

paysage-cantabrie

  Les marins qui venaient de l’Ouest en naviguant à vue sur l’Océan Atlantique pouvaient voir à l’horizon, comme premières terres visibles, ces fameux Los Picos. Je ne les vois pas de l’Océan, certes, mais ils n’en sont pas moins fameux.

entree-picos-de-europa

  Cela dit, avant de les atteindre, je vais devoir passer un safari de touristes armés d’objectifs à 3000 euros qui semblent chasser le vent, mais surtout, franchir le barrage que me font quelques vaches et veaux. Il y à quelque chose d’effrayant dans la bêtise résignée qui se trouve au fond d’un regard bovin. Peut-être, car ont la retrouve bien ailleurs.

roadtrip-picos-de-europa-en-moto

  À ce stade, ma main droite est brûlée tandis que la gauche est encore claire. La peau est brillante et semble proche de craquer. Je me dis que je devrais trouver de la crème solaire, puis laisse voler cette idée quelque part, plus loin. Voilà ce qu’il en coûte de voguer vers l’Ouest plusieurs jours durant.

les-plus-belles-routes-de-picos-de-europa

  Je pense alors à ce que subira ma nuque quand je tiendrai le Sud, puis aussi à l’apaisement de ma main droite quand je suivrais l’Est, où le soleil se focalisera sur ma main gauche ; puis enfin, à la fraîcheur que je ressentirais en allant vers le Nord qui d’abord me cajolera, pour ensuite me refroidir, et enfin m’exaspérer. L’homme n’est qu’un insatisfait, et la Nature : inconstance. Il arrivera ce qui arrivera.

les-vallees-du-parc-des-pics-deurope

« ont ne fait pas ce genre de chose au restaurant ou à l’hôtel« 

  C‘est en roulant sur des routes fracturées où une seule voiture pourrait passer à la fois, cependant que les arbres cachent l’épingle à venir et son potentiel mortel, que je pense à ça. À ma droite se tiennent des pointes courtes aux bases nouées les unes aux autres par des corps larges recouverts de forêts. Tant de vie doit fourmilier ici-bas.

route-solitaire-en-espagne

  Dans toutes les zones d’ombre que je traverse, des assauts de mouches me forcent à fermer la partie inférieure de mon casque, ainsi que ma visière. En parlant de mouches, je croise plusieurs motos. Exclusivement des BMW GS1200 à 21.000 euros, comme depuis le début du voyage, d’ailleurs. C’est quelque chose qui me gonfle infiniment. C’est à croire que les mentalités générales pensent qu’il est impossible de partir à l’aventure sans un engin hors de prix tout équipé. Je pense faire un article à ce sujet, dans une autre catégorie, plus tard.

picos-de-europa-en-becane

  Il y a due avoir quelques rares exceptions, comme ces deux nénettes sur de vieux trails qui m’ont suivi un bon moment alors que nous nous faisions des coucous, jusqu’à ce que nous nous arrêtions sur le bord de la route vers 11H30, que nous échangions victuailles, thé, café et autres de manière tout à fait naturelle. Les gars en BM que j’ai croisés (tous ne sont pas comme ça, bien sûr) n’auraient pas pu faire ça. Non, car ont ne fait pas ce genre de chose au restaurant ou à l’hôtel.

« la roche érige ses érections de plus en plus haut »

la-roche-incroyable-des-pics-deurope

  Je me retrouve ensuite sur les routes typiquement cantabrique dont je cite les mamelons, plus haut. Ici, les seins se font plus fermes, assurément pleins d’un lait minéralisé. Leur couleur est plus orientale. Peu à peu, à certains endroits, la roche érige ses érections de plus en plus haut, ce qui est compréhensible. Plus je monte vers le premier et unique ciel et plus l’intumescence de tous ces mâles minéraux en contemplation devant Dame Nature se fait forte. Ce n’est pas leurs formes qui me font penser à des verges, mais plutôt l’énergie jeune et passionnée qui se dégagent de ces élévations.

entree-au-seins-du-parc-los-picos-de-europa

  J‘aperçois de mieux en mieux ces Los Picos, et plus j’approche plus ils sont beaux. Je grimpe encore et encore, les poumons pleins d’un air humide certainement bourré d’hormones.

en-route-pour-le-sommet-de-picos-de-europa

« une espèce de muraille œdipienne infranchissable »

  En haut, j’arrive sur le col qui doit culminer à un minimum de 2000 mètres, puis, tel le bourrin que je suis, grimpe sur le chemin pédestre en slalomant à travers quelques personnes aux yeux comme des boules de billard, puis m’arrête au sommet, fier comme un pet. Je prends ma photo. Rien à foutre du parking, je n’ai pas besoin que l’ont me dise où aller ni comment faire.

panorama-picos-de-europa-espagne

  J‘aperçois alors le plus bel hommage à la beauté de la Nature que j’ai pu voir : des immenses verges de roches, bandées, dures, nervurées, rassemblées et prêtent à tout donner. Elles se tiennent à gauche et à droite, formant aussi une espèce de muraille œdipienne infranchissable.

  Mais trêve de pornographie champêtre. Au centre, c’est comme une grosse molaire qui se tient au milieu de tout.

en-approchant-du-picos-de-europa

  Le massif le plus élevé de toute la cordillère de Cantabria. C’est beau, terriblement beau. Et partout où je roulerais, je dodelinerai de la tête pour garder cette grosse dent en vue. Puissant. Imposant. Le Parc Picos de Europa est merveilleux.

virolos-en-espagne

« Ici, que vos lunettes soient de chez Aldi ou Ray-ban, elles ne vous feront pas oublier que tout ce qui compte, c’est de voir »

  L‘orographie du parc se distingue par son relief marqué où les hauts sommets fréquentent de profondes gorges. On peut y recenser 200 cotes de plus de 2 000 mètres d’altitude et des dénivelés supérieurs à 2 300 mètres. Le massif central est le plus abrupt des trois formations du parc.

descente-sur-la-route-parfaite-des-picos-de-europa

  C‘est aussi celui qui abrite les plus hauts sommets : Torrecerredo (2 646 mètres), le plus haut des Pics, Naranjo de Bulnes (2 519 mètres), ou le Pico Tesorero (2 570 mètres). Le massif occidental est le plus étendu. Il associe de hauts sommets, comme la Peña Santa de Castilla (2 596 mètres), aux prés et forêts de ses versants, mêlant hêtraies, rouvraies et bruyères.

les-plus-beaux-endroits-de-lespagne-en-photo

   C‘est ici que l’on rencontre les célèbres lacs de Covadonga. Dans le massif oriental, dont la superficie et l’altitude sont plus réduites, la dureté de la roche contraste avec les verts pâturages. Le parc est traversé par quatre cours d’eau enclavés dans de profondes gorges : le Deva dans le défilé de La Hermida, le Sella dans le défilé des Beyos, le Cares dans la « Garganta Divina » et le Duje dans les défilés de La India. (Source : Spain.info)

paysage-du-parc-de-picos-de-europa-en-espagne

  Je repense à toutes ces personnes cérébralement mortes, nageant dans leur propre image de réussite financière, sur les plages, la vieille… Mais au diable les bigleux et les traîne-la-patte qui ont le néant plein les yeux et l’or plein les poignets. Ici, que vos lunettes soient de chez Aldi ou Ray-ban, elles ne vous feront pas oublier que tout ce qui compte, c’est de voir. Et il est parfois bon de le rappeler.

picos-de-europa-espagne

  J’ai du mal à croire que j’en ai vu tant en seulement une matinée. J’en viens même à me demander si cela ne risque pas de devenir nocif, ou pire, si je ne risque pas d’en oublier la moitié. Cette idée me glace le sang. J’espère que mes photos m’aideront. Et elles m’aideront.

voyage-autour-de-lespagne-en-moto

En route. Castilla-y-Léon, qui me réserve de belles surprises, m’ouvre déjà les bras en grand.

La Rouille Au Ventre


La Rouille Au Ventre ne tire aucun profit financier de ce site, au contraire. Si vous voulez que ce blog continu, rien de plus simple, il faut faire vivre le site : Likez, Commentez, Partagez ! Ne restez pas passif et participez. Abonnez-vous au site ou bien à la page Facebook : ICI. Merci


Publicités

13 réflexions sur “TOUR D’ESPAGNE : 5. PICOS DE EUROPA (Les Pics d’Europe)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s